2015 : Un Languedoc d'exception !

  • 2015 : Un Languedoc d''exception ! 0

Le climat :

Suite a un automne estival conclu par un puissant épisode cévenol fin novembre, les vignes ont connu une saison hivernale relativement froide et pluvieuse, même si des différences notables de cumul de précipitation sont apparues selon les 3 grandes zones climatiques de l'appellation. Ces pluies ont tout de même permis sur l'ensemble du territoire de reconstituer de bonnes réserves hydriques grâce à aux sols constitués de molasse du miocène, véritables éponges en hiver qui savent restituer en été, avec délicatesse, l'eau absorbée en hiver.

La végétation :

Les températures douces de Mars ont permis par ailleurs un départ très homogène de la végétation. Puis, fin mai, le climat méditerranéen affirme sa personnalité en imposant chaleur et absence de précipitation, ce jusque fin juillet. Etonnamment, il n’y a pas eu stress hydrique particulier sur les vignes ! l'été 2015 a été très chaud mais les données montrent que les températures n'ont pas été plus élevées qu'à "l'habitude" et les vendanges n'ont pas eu tant d'avance que cela. Une chose est à noter : l'homogénéité lors de l'éclosion des bourgeons se retrouvent dans la maturité phénolique de l'ensemble des cépages. Dès fin aout, les pépins des Carignans et des Mourvèdres sont aoutés, du jamais vu ! Les quelques pluies d'aout ont accompagné les maturités des raisins vers des sommets rarement atteints.
Après des mois de juin et juillet secs, les pluies du mois d'août ont débloqué la vigne et ont permis une belle maturité tant sur les rouges que sur les blancs.

La vinification :

Les premiers jus sortis de cuves s'expriment avec une belle franchise et une profonde gourmandise.
L’état sanitaire est parfait à ce jour. Les Syrahs et les cépages blancs se comportent merveilleusement bien, avec des maturités régulières et une expression aromatique exceptionnelle liée à des températures plus fraiches, notamment pendant les nuits.