Carafage ou décantage ?

  • Carafage ou décantage ? 0

Carafer ou décanter un vin

Quelle différence y a t'il entre ces deux opérations? Doit-on carafer tous les vins, sinon, lesquels ?

La décantation est un acte, qui consiste à séparer le dépôt d'un vin, (soit sa partie solide), du vin lui-même.

Le carafage est simplement l'acte permettant d' aérer le vin, par un passage en carafe au contact de l'air, afin que le vin (souvent jeune) puisse s'étoffer, et s'assagir.

L'idée reçue

Sous prétexte que le vin est vieux (supérieur à 20 ans), il faut irrémédiablement le passer en carafe, car il y a un dépôt. Donc, on le décante...

Problème !


La décantation consiste surtout pour le vin à devoir affronter une oxygénation relativement importante, quand bien même le sommelier prend le temps de verser le vin dans la dite carafe. Or, ce vin, si précieux, âgé, est resté enfermé dans son flacon, 20 années durant. Et Dieu sait que cet élixir, si capricieux a besoin de calme et de respect.
Si vous procédez de la sorte, en le décantant, sa durée de vie, dûe à cet acte violent qu'est l'oxygénation, deviendra très limitée. Une demie-heure plus tard, il n'en restera que très peu d'âmes.

Quand décanter un vin ?

Un vieux vin peut être décanté, et donc supporter cet acte, à la condition, qu'il soit bâti pour cela. Que sa structure soit très solide, puissante, opulente, et ses tanins encore présents, voire fermes.Car ce sont bien les tanins qui vont permettre aux vins de tenir dans le temps. Si ceux-ci se révèlent encore fermes, ou tout du moins bien présents, on peut présager de l'utilité d'une décantation.
Pour ainsi dire, un très grand vin, dans un très grand millésime. Les vins de Bordeaux, les grands vins de la vallée du Rhône. Les millésimes exceptionnels, récemment les 2015, 2010, 1995, 1990, 1989, 1986, et 1982. Plus loin de nous, les 1970, les inégalables 1961, et 1945.

Néanmoins, qui dit décanter dit carafer...méfiance donc, ne décanter que les vins capables de supporter cette forme de violence. Grands vins, grands millésimes, et forte structure tannique.

Et le carafage ?


Le carafage consiste uniquement à verser le vin dans une carafe afin de l'assagir. On le pratique surtout pour les vins rouges ou blancs jeunes.
Ces vins ont besoin d'être un peu secoués, afin de les rendre plus accueillants.
Tout vin jeune ayant une ossature riche, complexe, les vins du Sud, ensoleillés, devraient être carafés. D'autant plus lorsque la charge tannique est élevée. Ce sont bien les tanins qui vont permettre aux vins de tenir sur la durée. De même, il est possible de carafer les vins blancs.

Attention !

Le cépage pinot noir, sur des appellations génériques (Bourgogne, Hautes côtes de Nuits...) supporte relativement mal l'oxydation. Evitez de les passer en carafe, les vins se fatigueront bien vite.

L'alternative

L'idéal pour un vin digne d'intérêt, est d'être ouvert quelques heures à l'avance pour les plus prestigieux, c'est à dire chambrés. Laissez les respirer dans votre cave à 13°, débouchés. En respirant, le vin gagnera en finesse, et en élégance. Le vin a besoin de temps. Votre vin ne s'évanouira pas en quelques heures, soyez rassuré.

Comment servir le vin ?

NB: Pour en savoir plus sur la dégustation de vin, n’hésitez pas à vous inscrire pour suivre l’un des cours d’oenologie. imagel-eveil-o-vins.com/Particulie... imagel-eveil-o-vins.com/Profession...