La mise en bouteille

  • La mise en bouteille 0

Un choc qui bouscule le vin.

Le vigneron :

Bien souvent, lors de l'achat de vin chez un producteur, nous avons tous entendu le vigneron nous dire "attention, il vient d'être mis en bouteille", en fin de compte le vin "n'est pas dans son état normal".
Il est vrai que le vin n'aime pas les voyages et qu'il est préférable de le laisser reposer quelques semaines ou mois en repos complet.

La mise en boutelle :

Les mises en bouteilles s'effectuent après l'élevage, lorsque le vignerons estime son vin terminé. Elles ont lieu dès le mois de novembre (pour le beaujolais Nouveau), et dès le mois de janvier pour les rosés ou les vins de à boire rapidement, et après plusieurs mois d'élevage pour les vins de garde.

Quand ?

Le vigneron préfère faire la mise en bouteille les jours anticyclonique, car le faire lors de forte dépression, le vin se dégaze et perd de ses arômes.

Comment ?

- Les bouteilles vides arrivent sur la ligne d'embouteillage, elles sont ensuite "inertées" avec de l'azote, pour chasser l'air et protéger le vin contre l'oxygène.
- Le vin est préparé : stabilisé, clarifié, filtré et sulfité. Par la suite, il arrive par le haut de la tireuse et s'écoule par gravité dans les bouteilles.
- Dans la foulée, elles sont bouchées sous vide.
- La commercialisation s'effectuera après 2 mois au minimum pour permettre au vin de se remettre de tout ces chocs et de retrouver ses qualités.

Comment servir le vin ?