Que boire à l'apéritif ?

  • Que boire à l''apéritif ? 0

QUE BOIRE A L’APERITIF ?

Apéritif :

Vient du latin aperir (ouvrir), qui ouvre, stimule l’appétit (le petit larousse illustré).

Si l'apéritif reste un moment de partage et de convivialité, il est nécessaire de rappeler qu'il a son importance dans le déroulé du repas qui suivra. Il sera donc important de respecter certaines règles afin d'éviter de le compromettre. Quelques conseils afin de le préparer au mieux.

L’apéritif permet la réunion de convives, d’amis ou de membres d’une même famille.

Dans le registre purement gastronomique, il est l’introduction à un repas. Ainsi, l’incidence sur ce même repas sera important. Cette étape offre l’opportunité aux papilles d’entrer en action. C’est pourquoi, l’apéritif doit être léger, pertinent, voire original, à condition de ne pas prendre le risque de saturer les papilles. Le but recherché étant de les aiguiser en vue de pouvoir apprécier le repas.
Il semble évident qu’afin de protéger les papilles, bien des breuvages sont à bannir. Et les habitudes en la matière, sont bien souvent mauvaises.

À exclure lors d’un apéritif :

 
• Les boissons anisées (Ricard, Pastis...)
• les vins doux naturels (Maury, Muscats, Banyuls...)
• Les vins naturellement doux (Sauternes, Vendanges Tardives...)
• les eaux de vie brunes et blanches (Whiskies, Armagnac...)
• les Apéritifs à base de vins, bitters (Martini, Cinzano…)

Ces boissons n’offrent pas toutes les conditions requises pour débuter un repas.
st 
ALORS QUE BOIRE ?

L'idée étant de protéger vos papilles, et de ne surtout pas les écraser dès l'entame du repas. En montant en puissance, vous les aiguisez et mettez toutes vos chances de votre côté.

Il sera préférable de privilégier les vins blancs secs (plus ou moins aromatique), les mousseux (champagnes, crémants) et pourquoi pas les rosés (Provence, Bandol, Côtes du Rhône…).
Le Champagne, mais aussi les crémants sauront aiguiser vos papilles, en brut (ou extra-brut) ou rosé. Les bulles exhalant les parfums, et donnant une impression de fraîcheur, ils sont idéales pour préparer vos papilles gustatives. 

Un Riesling, un Chablis, ou encore un Quincy, tout de fraicheur vêtu, et que dire d'un Coteaux du Giennois, et de sa superbe minéralité. Nous ne manquons nullement, en France, de vins blancs avec une belle vivacité. 

Ces vins blancs ne sont que des exemples, et bien entendu, la liste ne se veut surtout pas exhaustive. Il existe tant de vins expressifs, acidulés et friands, qui ne demandent qu'à taquiner vos papilles, afin, justement de les préparer à un grand repas. L’avantage ? Il vous sera possible de proposer le vin du repas, dès l'apéritif.