Le sulfite dans le vin

  • Le sulfite dans le vin 0

C'est quoi des sulfites ?

Le soufre, car c'est de lui qu'il s'agit, est utilisé dans le vin depuis plus d'un millénaire. Les celtes ont été les premiers à l'employer quand le vin a commencé à être mis en tonneau.

Mais pourquoi ajouter du soufre dans le vin ?

L'ennemi naturel du vin est l'oxygène. Le vin, à son contact, s'altère car certaines bactéries, avides d'oxygène, vont le transformer en vinaigre.

Faites l'expérience : laisser un peu de vin, pendant une semaine ou deux, dans un récipient largement ouvert pour qu'il soit bien au contact avec l'air et observer l'évolution. Si c'est un vin blanc, sa couleur va devenir orangée, si c'est un vin rouge, elle va devenir brune.

Pour empêcher le vin d'évoluer de cette manière il faut donc le protéger de l'oxygène et y ajouter du soufre, mais en faible quantité*

*une dose située entre 10 et 30 milligrammes/litre selon le type de vin est suffisante.

le souffre est-il dangereux pour notre santé ?

C' est un produit naturel. C'est un oligoélément utile au bon fonctionnement de notre organisme.

Nos besoins sont généralement couverts par certaines substances de notre alimentation comme les acides aminés soufrés qui se trouvent dans les protéines des viandes, des poissons, des fruits de mer...

On trouve également du soufre non protéique dans l'ail, l'oignon, l'échalote.... Egalement sous forme de sulfates dans certaines eaux minérales. Consommé dans le vin, celui-ci n'est donc pas dangereux pour la santé (certaines personnes peuvent néanmoins présenter des réactions allergiques ou une intolérance aux sulfites) .

Le souffre dans le vin

La réglementation impose donc des quantités maximales de soufre total de plus en plus basses. Cependant, il est autorisé à hauteur de : 150 mg/L pour les vins rouges et 250 mg/L pour les vins blancs et rosés, au maximum.

De nos jours

La tendance va vers le vin sans soufre ajouté car on sait que certaines levures accrochées au raisin produisent du soufre lors de la fermentation. Des essais de non apport de soufre dans le vin sont pratiqués dans différentes régions viticoles. Les résultats, pour l'instant, ne sont pas très concluants. Le vin sans soufre ajouté nécessite une surveillance de tout instant car il faut impérativement, jusqu'à la mise en bouteille, lui éviter tout contact avec l'oxygène de l'air. Ensuite, même une fois à l'abri en bouteille, nous n'avons pas encore le recul nécessaire pour savoir comment il évoluera dans le temps.

En attendant continuons de goûter au plaisir qu'apporte la dégustation d'un vin de qualité, même si on la doit à une petite quantité de soufre ajoutée.

Pour conclure

  • les vins sans sulfites, ça n’existent pas.
  • Etre contre est excessif, c’est comme tout, il ne faut pas en abuser.
  • trouver des vins de qualité "sans souffre ajouté" c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin.........mais pas impossible.

Les vins natures , D'où vient le tanin ? , Le fût, à quoi sert-il ? , Vin BIO, label de qualité ?

Teneurs maximales en SO2 total à la consommation
Type de vin_____________ SO2 total maximum autorisé en mg par litre de vin
Rouge (sucres < 5g/l)...............150 mg/l
Rouge (sucres > 5g/l)...............200 mg/l
Blanc et rosé (sucres < 5g/L).....200 mg/l
Blanc et rosé (sucres > 5g/l)......250 mg/l
Vin de liqueur (sucres < 5g/l).....150 mg/l
Vin de liqueur (sucres > 5g/l).....200 mg/l
Vin mousseux de qualité........... 185 mg/l
Vin mousseux..........................235 mg/l
Exceptions vin spéciaux
(Règlement (CE) 606/2009)....... 300-350 et 400 mg/l

NB : Pour en savoir plus, je vous invite à suivre les cours d’oenologie ! J’y enseigne l’art de la dégustation (de vin), la découverte des vignobles, les accords mets et vins, dans une ambiance conviviale.