Le verre à vin

  • Le verre à vin 0
  • Le verre à vin img2126
  • Le verre à vin img2134
  • Suivant
  • Precedent
  • Vignette 0
  • Vignette img2126
  • Vignette img2134

Le vin procure un plaisir absolument magique lorsque celui-ci s'offre pleinement. Le nez explosif, expressif, donne l'envie de croquer dans celui-ci. Ce plaisir de la dégustation peut en effet être atténué par la présence de verres non adéquats à l'art de la dégustation.
Le vin a, selon sa typicité besoin d'un verre qui corresponde à ses caractéristiques.
Ainsi, le vin blanc issu de chardonnay réclamera un verre ayant une base arrondie, large, et se refermant afin de mieux garder les arômes.

Le vin rouge issu du cépage pinot noir, aura besoin d'un verre plus rond encore, afin qu'il puisse livrer davantage son fruité naturel.

A l'inverse, les vins rouges issus de Cabernet sauvignon réclameront des verres plus hauts, et plus effilés, afin de permettre au vin de se rendre plus approchable, et qui puisse l'aider à se dévoiler un peu plus.

Chaque vin ayant sa propre personnalité, l'étendue des diverses formes de verre tend à s'élargir.

Le rôle du verre

Le verre (outre son aspect esthétique) est important et ce à plus d'un titre.
Tout d'abord, il permet au vin de dévoiler ses atouts. Les arômes s'expriment plus librement, dans des verres larges et étendus que dans des petits verres, tout étriqués.

La taille du verre, et son ouverture sont des éléments déterminants pour le vin.

Plus la taille est importante, meilleure sera l'oxygénation. Et, tout le monde connait l'importance de l'aération pour permettre aux senteurs de se dévoiler.

Ainsi, la forme du verre, et sa taille déterminent l'évolution et la réaction du vin lors de sa dégustation.

les très grands verres peuvent aisément permettre aux grands vins, dôtés d'une solide ossature de se dévoiler au mieux.

Le carafage n'est pour ainsi dire guère utile, si tant est que les bouteilles furent ouvertes un peu à l'avance. D'autant plus que les grands verres permettent une belle oxygénation. Les grands verres font donc office d'oxygénation, carafer un vin c'est lui proposer une double aération, qui pourrait se montrer néfaste aux vins les plus fragiles.
Le verre le plus universel, reconnu par le fameux Institut National des Appellations d'Origine et le seul verre utiliser dans les concours, c'est tout dire, est le verre INAO. Il réunit tous les paramètres pour une dégustation de vins. Ce verre à vin constitue le minimum syndical en matière de verres. Tous les restaurants devraient en proposer, dans le pire des cas. Même si à l'usage il n'est pas le plus précis ou le meilleur exhausteur de saveurs, d'arômes et de goûts, il reste une valeur sûre.

Le verre à Champagne

Éffilé, afin de mirer la remontée des bulles, il ne doit surtout pas être trop affuté, étriqué, car n'oublions pas que le Champagne est avant tout un vin. Ainsi, les bulles se laissent mirer, et les arômes s'épanouissent.
Cependant, je ne recommande certainement pas la coupe, très ouverte, qui matraque le Champagne en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.

Choisir des verres n'est pas une chose anodine. La forme, l'ouverture du verre, sont des éléments déterminants dans la sélection de votre matériel.

Comment servir le vin ?

NB: Pour ceux qui veulent s’initier à la dégustation, je vous invite à suivre les cours d’œnologie, plus d'infos en cliquant sur les liens "Particuliers" ou "Professionnels" ou directement à la cave 'Aux vins des Champs" à Saint-Brieuc.